Après des études scientifiques, un passage au conservatoire d’Art Dramatique de Nancy et un début de carrière en tant qu’éducateur spécialisé, Jacques Grison se tourne vers la photographie en 1981.
Jacques se spécialise d’abord dans la photographie du domaine de la Santé (Médiphot, service photo des Hôpitaux de Paris, Goivaux, Rapho).

Il se diversifie ensuite vers le reportage plus largement humaniste et réalise plusieurs travaux sur le handicap, la jeunesse et l’éducation, la vie ouvrière et rurale, l’environnement et collabore régulièrement avec Femme Actuelle, Marie Claire, Femina, Figaro Magazine ou National Geographic. Il participe en 2006 au reportage «Clichy sans cliché» avec 11 autres photographes dont William Klein, Sarah Moon, Marc Riboud, Yann Arthus Bertrand ou Jane Evelyn Atwood.

En parallèle de ces reportages à caractère social, Jacques réalise de nombreuses commandes pour des clients tels qu’AXA, Tereos, Ferrero, Orange…

Jacques se passionne aussi pour l’histoire de sa région natale, la Moselle, et axe son travail personnel sur la mémoire. En 2005 il publie « Mineurs, les derniers seigneurs du charbon ».

Depuis 1998 il travaille sur les cicatrices du paysage martyrisé de Verdun, rendant compte des errances de l’imaginaire face aux témoignages d’un drame historique sur lequel la terre semble refuser de se refermer. Il a publié cette année « Devant Verdun » à l’occasion du centenaire de la bataille de Verdun et son travail a été exposé dans la ville de Verdun.

Jacques poursuit encore aujourd’hui ses recherches plasticiennes autour de l’histoire de Verdun.

Il enseigne à l’Institut Européen du Cinéma et de l’audiovisuel (Nancy 2) et à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy.

http://grison.metaproject.net/fr/photo/